mardi 3 septembre 2013

Pas raccord (Le monde de Charlie) de Stephen Chbosky

Titre : Pas raccord/Le monde de Charlie (The perks of being a wallflower)
Auteur : Stephen Chbosky (Etats-Unis)
Date de parution : 1999 aux Etats-Unis, 2008 en France
Editeur : Sarbacane – collection Exprim’
Nombre de pages : 294



Résumé :
Au lycée où il vient d’entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de lettres, c’est sans doute un prodige ; pour les autres, c’est juste un « freak ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse… et tout s’accélère.

Mon avis :
C’est LE coup de cœur d’à peu près tout le monde en ce moment. Mais moi, en l’occurrence, je ne suis pas raccord. Bon, j’ai pas détesté non plus, mais on est loin, très très loin du coup de cœur.

Charlie a 15 ans et vient d’entrer au lycée, où il se sent différent, mis à l’écart. Il a du mal à gérer ses sentiments, surtout depuis que son meilleur ami Michael s’est suicidé et que sa tante Helen est morte. Les choses changent lorsqu’il fait la connaissance Patrick et Sam, deux élèves de terminale, qui deviennent ses amis et lui permettent de s’intégrer. Toutefois Charlie ne parviendra jamais à se défaire du sentiment qu’il n’est « pas raccord ».

Le livre se présente sous forme de lettres que notre héros écrit à un ami anonyme. On ne saura jamais qui est cet interlocuteur à qui ces lettres s’adressent, en fait je me demande si ce n’est pas un journal intime que Charlie écrit sous forme de lettres à un ami imaginaire, comme le fait Anne Frank. On ne saura jamais, et après tout ce n’est pas très important, donc passons.

Mon plus gros problème avec ce livre fut sans aucun doute le personnage de Charlie. Je n’ai jamais vraiment réussi à m’attacher à lui, principalement à cause de son immaturité et de sa naïveté. Je veux dire, il a 15 ans et est en seconde, mais au travers de ce qu’il écrit, on dirait un collégien de sixième (et encore !) Il donne l’impression de subir sa vie plutôt qu’il ne la vit, et j’ai presque envie de dire que s’il se sent différent et n’a pas d’amis, c’est normal.
Son style d’écriture également est d’une immaturité effarante. Pour faire simple, il écrit comme il parle, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune négation, des phrases plus ou moins bien tournées, du vocabulaire familier… Outre le fait que ça m’a un peu déroutée au début, je trouve que ça ne colle pas du tout avec le « prodige » qu’il est censé être selon son prof de littérature. Comment peut-il être premier de sa classe en écrivant comme un enfant de huit ans ?
Heureusement, il gagne en maturité au fil des pages, son style d’écriture devient plus agréable à lire (ou alors c’est juste que je m’y suis habituée ?) donc je l’ai un peu plus apprécié, mais pas au point de dire que je m’y suis attachée.

La relation entre Charlie et ses nouveaux amis m’a paru… étrange. Elle ne m’a pas donné l’impression d’une vraie relation amicale, en fait, mais plus d’une relation grand frère-petit frère. Patrick et Sam maternent Charlie comme s’il s’agissait d’un petit garçon et non d’un jeune homme qui finalement n’a que deux ans de moins qu’eux, et entre 15 et 17 ans, la différence est quasi inexistante, normalement. Je ne peux pas m’empêcher de me demander pourquoi ils se sont intéressés à lui, parce que dans la « vraie vie », je ne pense pas que ça se serait passé comme ça.
Il y a aussi quelques scènes qui sont complètement invraisemblables. (comme la scène du viol, au début)  (surlignez pour voir le spoiler)

La révélation finale ne m’a pas bouleversée comme elle a bouleversé la plupart. Je me doutais bien qu’il était arrivé quelque chose à Charlie, pour qu’il soit comme ça, donc c’est plutôt venu comme une confirmation.

Je n’ai parlé que des points négatifs, mais comme je l’ai dit au début, je n’ai pas complètement détesté non plus ! Certains passages m’ont fait sourire, voire rire, d’autres m’ont touchée… et j’ai quand même passé un bon moment. En fait, je pense qu’on aime ce livre suivant son degré d’attachement au personnage principal. Si vous aimez Charlie, alors vous adorerez, si comme moi vous avez plus de mal, alors vous passerez un bon moment, mais sans plus.

12 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai vu le film... Et il m'a plongée dans une morosité crasse pendant tout un après-midi ! Je n'ai pas particulièrement aimé, et je ne pense pas lire le livre, du coup... Tant pis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le conseillerai pas non plus ! ;)

      Supprimer
  2. Je pense que si son professeur le considère comme un prodige, c'est plus pour l'originalité de ses réflexions. C'est sûrement aussi pour ça qu'il retient l'attention de Patrick et Sam, qu'on pourrait un peu considérer comme des "marginaux".
    Sinon, je te rejoins à peu près sur les autres points.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Possible :) C'est vrai qu'il est pas banal ce petit Charlie ^^

      Supprimer
  3. Moi j'ai bien aimé Mais je comprends qu'il puisse ne pas plaire ! Je me suis attachée à CHarlie mais j'avais vu le film d'abord et j'aime bien les acteurs en plus ! Peut etre que ça m'a aidée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film, donc je ne peux pas comparer... peut-être que sans le style d'écriture digne d'un enfant de 8-10 ans Charlie est plus attachant ^^

      Supprimer
  4. Tu as surement raison, l'avis que l'on se fait sur ce livre doit surement dépendre du degré d'attachement à Charlie. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dans beaucoup de livres d'ailleurs (enfin pour moi c'est souvent comme ça que ça marche ^^) Mais ici encore plus je pense vu que Charlie est assez spécial.

      Supprimer
  5. Je n'ai toujours pas sauté le pas, pour ma part. ^^ Ta chronique ne m'étonne pas tellement, j'ai cru voir que les avis sont vraiment partagés sur la toile. J'ai très envie de voir le film, il va falloir que je me dépêche d'acheter le livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis sont partagés ? C'est marrant je n'ai vu que des avis hyper positifs moi ! Mais dans un sens tu me rassures, je me sens beaucoup moins seule maintenant XD
      Hâte de savoir ce que tu en penses (du livre ET du film, même si je ne pense pas le voir ^^)

      Supprimer
  6. Moi j'ai adoré Charlie !
    Tout simplement parce que Charlie.. c'est moi. Je me suis reconnue dans tout ce qu'il est. A 15 piges, j'étais aussi paumée que lui, aussi seule, et j'ai aussi eu mes premiers amis à cette époque (une vraie bande d'amis). :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis aussi un peu reconnue dans Charlie, mais ça ne m'a pas aidée à m'attacher à lui. Peut-être parce que quand j'avais 15 ans, je détestais ce que j'étais ^^

      Supprimer