jeudi 6 juin 2013

Dracula de Bram Stoker

Titre : Dracula (titre original : Dracula)
Auteur : Bram Stoker (Irlande)
Date de parution : 1897 au Royaume-Uni, 1963 (?) en France
Editeur : Babel
Nombre de pages : 603


Résumé : 
Le jeune Jonathan Harker rend visite au comte Dracula dans son château des Carpates afin de l'informer du domaine qu'il vient d'acheter en Angleterre. Au cours de son voyage, les autochtones qu'il rencontre tentent de le dissuader d'atteindre son but et manifestent une inquiétude véhémente où il ne voit d'abord que l'expression d'une superstition ridicule. Dès son arrivée chez le comte, l'inquiétude gagne pourtant Jonathan Harker, jusqu'au jour où trois jeunes femmes pénètrent dans sa chambre pour lui prodiguer des baisers qui sont autant de morsures. Alors qu'il entreprend une exploration du château, il découvre, gisant dans une caisse, le comte Dracula...

A Whitby, en Angleterre, où l'histoire se déplace, Lucy, l'amie de Mina, la fiancée de Jonathan, sera la première victime du vampire.

Mon avis :
« J’ai eu un coup de cœur pour un classique de la littérature » : voilà une phrase que je pensais bien ne jamais prononcer ! Mais ça, c’était avant de découvrir Dracula. La plume de Bram Stoker n’a pas mis longtemps pour me faire totalement succomber à son charme.

Avant d’entamer ma lecture, je ne connaissais le mythe de Dracula que très superficiellement – je n’avais jamais vu de films, séries ou je ne sais quoi encore adapté de cette œuvre, et je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en ouvrant le livre. C’est pourquoi j’ai été assez surprise de découvrir qu’il ne s’agit pas à proprement parler de l’histoire du comte Dracula, dans le sens où, malgré sa place centrale dans l’histoire, il n’est que peu présent physiquement. On le voit au début et à la fin mais dans environ 80% du roman il n’est pas là, on l’évoque seulement. D’ailleurs, on ne sait finalement pas grand-chose sur lui, si ce n’est qu’il est un vampire assoiffé de sang et de pouvoir. On ne sait pas par exemple comment et pourquoi il est devenu vampire. J’aurais effectivement aimé avoir une réponse à cela mais au vu de la direction que l’auteur a choisi de donner à son récit ce n’est pas tellement gênant.

Pour moi, Dracula est plutôt l’histoire de ceux qui ont croisé la route du vampire : tout d’abord Jonathan Harker, jeune notaire qui se retrouve prisonnier du château du comte en Transylvanie alors qu’il lui rendait visite pour l’informer sur le domaine dont il venait de se rendre propriétaire en Angleterre. Si le début du roman où l’on découvre, en compagnie de Jonathan, le mystérieux Dracula nous plonge totalement dans l’ambiance sombre et oppressante qui perdurera jusqu’à la dernière page, l’histoire selon moi commence réellement à partir du moment où le vampire débarque en Angleterre et y fait sa première victime, la jeune Lucy Westenra. C’est alors que se met en place une équipe de six « chasseurs de vampire » décidés à terrasser le comte : Jonathan Harker et sa fiancée Mina, le docteur John Seward, le professeur van Helsing, le mari de Lucy, Lord Godalming et Quincey Morris, un prétendant de la victime – mais pour être honnête, j’ai trouvé ce personnage plutôt inutile.
De ces six personnages, celui qui se détache le plus et qui, derrière Dracula est le personnage central du récit, c’est Mina. J’ai énormément apprécié ce personnage que j’ai trouvé très solide et courageuse. Elle apparaît comme une sorte de guide dans la traque du vampire pour les autres personnages qui d’ailleurs ne tarissent pas d’éloges à son sujet.
Du côté des personnages masculins en revanche, je n’ai pas vraiment de préférence, en fait je trouve qu’ils se ressemblent dans leur manière de parler et d’agir, et aucun ne se détache vraiment, à part peut-être van Helsing qui est le plus excentrique du lot.

Je ne peux pas ne pas parler de la forme du roman qui est plutôt atypique : l’œuvre se présente sous forme d’extraits de journaux tenus par les différents personnages, de lettres, et d’articles de presse. C’est une forme de narration originale et qui présente l’avantage de laisser la parole à chacun et de connaître les pensées et ressentis de tous les personnages (ou presque, car tous ne tiennent pas un journal).
Cette forme exclut donc un rythme rapide, puisque les actions (il n’y en a d’ailleurs pas beaucoup) sont racontées après coup et leurs narrateurs ont eu le temps de prendre du recul. En revanche une grande place est laissée à la description et à la mise en place d’une ambiance oppressante qui réussit parfaitement à tenir le lecteur en haleine. Le style est peut-être un peu grandiloquent mais ça ne m’a pas dérangée, au contraire j’ai trouvé que ça renforçait cette atmosphère sombre et gothique.

En conclusion, c’est une œuvre qui m’a complètement transportée, d’ailleurs après l’avoir refermé je n’ai pas pu attaquer tout de suite une nouvelle lecture : je n’étais pas encore sortie de l’univers de Dracula.
Si vous aimez les vampires, vous ne pouvez tout simplement pas passer à côté de cette œuvre fondatrice. Et même si vous n’aimez pas les vampires mais que vous aimez la littérature fantastique et/ou gothique, foncez également, vous ne le regretterez pas.

16 commentaires:

  1. Je pense le lire avec une telle chronique. Ca fait un moment qu'il me faisait de l'oeil dans la bibliothèque de ma mère. Du même auteur j'avais lu Le Joyau des Sept Etoiles que j'avais vraiment beaucoup aimé alors je me laisserais tenter peut être même cet été !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un classique, il faut l'avoir lu :) Et puis il vaut le détour !
      C'est mon premier roman de l'auteur, mais je vais tenter Le joyau des sept étoiles aussi du coup vu qu'il t'a plu ! (je n'avais jamais entendu parler de ce titre avant, d'ailleurs)

      Supprimer
    2. Bin en plus si tu as une liseuse il est gratuit chez Amazon :D Donc il doit être gratuit partout sûrement libre de droits en fait.
      Il est très peu connu comme roman mais c'est un très beau livre d'aventure. Et j'avais trouvé original le fait qu'il ait écrit deux fins. Un peu comme les fins alternatives pour les films !

      Supprimer
    3. Je n'ai pas de liseuse :D Mais s'il est libre de droits je devrais pouvoir le trouver facilement pour pas cher :)

      Supprimer
    4. Oui, le Joyau des Sept Etoiles est super ! Il y a aussi la Dame au Linceul, et le Repaire du Ver Blanc, et aussi une histoire de Passe des Serpents ou quelque chose du genre qui se passe en Irlande et qui pour une fois est plus axé sur une romance que sur le côté fantastique ! Stoker est vraiment très bon, je le conseille moi aussi au-delà du seul Dracula :D

      Supprimer
    5. Faut que je me renseigne alors. Je ne connais que Dracula de Stoker en fait ^^

      Supprimer
  2. Ce livre est dans ma PAL mais en ebook et je n'ai pas de liseuse ! Je vais voir s'il n'est pas à la médaithèque parce que là tu m'as mordue ^^ J'ai trooooop envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta médiathèque l'a forcément, c'est un grand classique quand même ! ^^
      Hâte de connaître ton avis en tous cas ! ;)

      Supprimer
  3. Moi je t'avoue que j'ai été très déçue par ma lecture, j'avais été tellement transportée par le film de Coppola que j'ai trouvé le livre creux, sans réelle passion, et parfois même ennuyeux. Même la fin que j'aurai cru grandiose, on a que 2 malheureuses lignes réellement puissantes.
    J'étais contente de l'avoir lu car c'est un classique du vampirisme mais vraiment... Déçue !
    Bisous ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film, donc je ne peux pas comparer, mais c'est vrai que je m'attendais à plus d'action dans le roman... mais finalement, ça ne m'a pas dérangée, l'atmosphère en elle même était suffisamment puissante pour m'accrocher.
      Mais je comprends qu'on puisse le trouver ennuyeux, c'est sûr que si tu aimes l'action tu es forcément déçu !
      Bisous !

      Supprimer
  4. Tu me donnes très très envie de le lire!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne te reste plus qu'à te lancer ! ;)

      Supprimer
  5. Nos avis s'accordent tout à fait ! ^^ Je suis contente que ça t'ait plus autant qu'à moi ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Tu as déjà publié ta chronique ? Il faut que j'aille y faire un tour ;)

      Supprimer
  6. Je n'ai pas lu cette version de Dracula, j'en ai lu une revisitée, plus moderne dans le style je pense, mais fidèle aussi. J'avais aussi eu un coup de cœur, et je pense lire maintenant la version originale, de Bam Stocker :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je pense que ça vaut le coup de lire l'oeuvre originale, surtout si tu as aimé une version adaptée ! :)

      Supprimer